Du cep de vigne à la bouteille

Les travaux de la vigne

A l'occasion d’une précédente Newsletter, nous rappelions cet adage selon lequel "le bon vin commence à la vigne".
Il nous est donc apparu important, de remémorer à nos lecteurs internautes, "les principaux travaux de la Vigne", tels que nous les vivons dans notre région des Graves.

JANVIER

Si traditionnellement le mois de Janvier est une période de repos de la vigne en revanche, il règne une activité particulièrement intense dans notre cuvier : soutirage, pompage, entonnage, collage (technique de clarification visant à faire tomber au fond de la cuve les particules en suspension dans le vin. Ensuite, le vin est séparé de son dépôt par soutirage.), etc ...

FEVRIER - MARS

La Taille : l'objectif étant avant tout dans les Graves de produire un vin de qualité et par conséquent de diminuer, par une taille rigoureuse des rameaux, notre rendement. En pratique, nous n'hésitons pas au Château d'Arguin à limiter le nombre de bourgeons, c'est-à-dire la quantité de raisins que porte un cep de vigne autrement dit sa charge.

Le Sécaillage : la Vigne étant fixée par des fils de fer tendus entre des piquets ; il convient de remplacer chaque année les piquets et fils de fer devenus défectueux, c'est ce qu'on appelle le sécaillage.

Le Pliage : consiste à attacher sur le fil de fer les rameaux de la vigne.

L'arrachage des pieds morts : indispensable à la cohésion du vignoble.

AVRIL

Poursuite du Pliage de la Vigne.

Les labours : permettent non seulement d'aérer le sol mais aussi de faire disparaître les mauvaises herbes. Toutefois, il faut éviter les labours trop profonds qui pourraient sectionner les racines de la vigne.

Début de la protection de la Vigne contre les maladies : Une fois jugée opportune, chaque intervention dans la vigne se fait en application des principes de "la viticulture raisonnée" qui sont désormais adoptés par un très grand nombre de vignerons Français, soucieux du respect de l'environnement. De plus, un système de traçabilité se trouve également mis en place jusqu'au mois d'août, pour le traitement de chaque parcelle de vigne.

MAI

Le racotage : c'est une opération fondamentale, elle consiste à remplacer chaque année les pieds de vigne qui sont morts. Un bon viticulteur doit racoter tous les ans ! En effet, un racotage épisodique et par conséquent excessif aurait pour effet de modifier la qualité du vin proposé au consommateur. Au Château d'Arguin, nous sommes extrêmement vigilants au respect de ce principe immuable, pratiqué déjà depuis des générations par les meilleurs vignerons du Bordelais.

L'épamprage : permet d'éliminer les "gourmands", c'est-à-dire de couper les jeunes rameaux improductifs. Plusieurs interventions sont nécessaires.

Le relevage : consiste à remonter les pousses de la vigne qui tombent vers le sol afin de les passer entre les fils de fer. Ainsi maintenue, la vigne bénéficie d'une meilleure exposition au soleil.

JUIN

Poursuite du relevage.

L'écimage : consiste à supprimer l'extrémité des rameaux sur le dessus et les côtés de la vigne ; ceci pour éviter que les éléments nutritifs de la vigne ne se dirigent vers les extrémités au détriment des jeunes raisins. Cette opération se prolonge jusqu'au mois d'août et permet ainsi de faciliter pour le mois de septembre le travail des vendangeurs.

JUILLET

Vendanges en vert : parfois, il est souhaitable au mois de juillet de procéder, plus particulièrement sur certaines parcelles de vignes jeunes, au retrait d'un certain nombre de grappes en surnombre afin non seulement de réduire la quantité de la future récolte mais aussi de limiter les risques d'éclatement des raisins et donc de pourriture au cas où l'on traverserait une période pluvieuse où un orage violent.

AOUT

L'effeuillage : cette opération peut également débuter au mois de juillet en fonction des avis météo, et consiste à enlever de façon parcimonieuse les feuilles qui se trouvent autour des grappes afin de permettre un meilleur ensoleillement ainsi qu'une meilleure aération. En résumé, cette opération à la fois délicate et pénible, notamment en raison parfois des fortes canicules estivales, a pour but de favoriser le mûrissement des grappes.

SEPTEMBRE - OCTOBRE

Les vendanges : la date des vendanges est fixée en fonction de la maturité du raisin ; il convient donc d'effectuer de nombreux prélèvements d'échantillons de raisins afin de bien évaluer leur teneur en sucres et en acidité.
Par ailleurs, au Château d'Arguin, nous avons opté sans hésiter en faveur de la tradition, c'est-à-dire en faveur des vendanges manuelles qui permettent la meilleure sélection possible des raisins.

NOVEMBRE

Les labours : particulièrement recommandés à cette époque de l'année dans le cas d'un projet de plantation pour l'année suivante.
Enlèvement des attaches des sarments sur les fils de fer : ce qui permettra de faciliter les prochaines opérations de taille.

DECEMBRE

Poursuite de l'enlèvement des attaches.

La taille de décembre : elle concerne uniquement les parcelles les plus protégées et donc les moins exposées aux risques de gel.

En conclusion, nous espérons que ces explications concernant les principaux travaux de la vigne vous permettront de mieux comprendre l'importance de la main de l'Homme dans l'élaboration d'un vin de qualité ; et si on ajoute à cette longue liste non exhaustive, les travaux de chai qui nécessitent également une très grande dextérité, alors on peut véritablement reprendre à notre compte cette expression devenue si populaire : "c'est énorme !".