En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services et réaliser des statistiques de visite dans le cadre de l'amélioration de notre site.

En savoir plus   Je refuse   J'accepte

Les infos (Archivés)

Les premiers coups de sécateur

Le millésime 2003 s'avère des plus précoces, du fait d'un été d'une extrême chaleur, qui rappelle aux plus anciens viticulteurs de la région des Graves l'année 1947, ou plus près de nous l'année 1976.

Le raisin blanc
Nous avons donc commencé les vendanges de nos blancs secs le 25 août, avec deux ou trois semaines d'avance sur les autres années.
Une fois de plus, c'est grâce aux vendanges manuelles, que nous avons pu éliminer certains raisins blancs devenus secs (perte de jus) sous l'effet de la canicule, et améliorer ainsi la qualité d'une récolte déjà très saine au demeurant.
Aux premières dégustations de ce millésime blanc 2003, on pouvait percevoir des notes de miel apportées par des sémillons particulièrement expansifs cette année.

Le raisin rouge
C'est aussi avec beaucoup d'avance, que nous avons débuté le 8 septembre les vendanges de nos merlots rouges, qui ont bien supporté la chaleur de l'été, notamment grâce à un effeuillage raisonnable pratiqué lui aussi avec une certaine précocité, dès le mois de juillet. Par conséquent, la vendange se présente bien : les baies sont petites, avec un jus concentré et des peaux très épaisses, ce qui devrait faire un vin où la qualité prédominera sur la quantité ; ce qui correspond en l'occurrence très précisément, à la raison d'être du Château d'Arguin.
En ce qui concerne les cabernets, nous attendons encore un peu, et préférons "surfer" sur une nouvelle vague de beau temps qui nous est annoncée.

retour