Les articles

Emile Peynaud : "Un Visionnaire, dans le monde du vin"

L'été 2004 a commencé bien tristement dans le Bordelais avec l'annonce, au cours du mois de juillet, du décès d'Emile Peynaud à l'âge de 92 ans.
Il était unanimement considéré comme étant un oenologue d'exception, dont l'oeuvre qu'il nous laisse ne manquera pas d'interpeller les générations futures.
De plus, sa notoriété dépassait largement nos frontières, comme en témoignent les très nombreux référencements sur Internet le concernant. Il avait su notamment mettre son immense savoir à la portée de tous. Par conséquent, nous ne pouvons que recommander à nos lecteurs internautes de ne surtout pas oublier de consulter les trois principaux ouvrages ci-dessous, publiés par Emile Peynaud :

"Le goût du vin", publié en 1980 (éditions Dunod), nous propose une véritable initiation à la dégustation : "un indispensable", pour tous les amoureux du vin. Partisan d'une consommation modérée de vin, il ne cessait de répéter, depuis le tout début de sa carrière, cette phrase devenue désormais emblématique en cette année 2004 : "boire peu, mais boire bon".

"Connaissance et travail du vin", publié en 1981 (éditions Dunod), concerne les différentes techniques de vinification et d'élevage du vin. Rappelons, qu'après guerre, Emile Peynaud est intervenu avec opiniâtreté auprès des producteurs pour les inciter à améliorer constamment la qualité du vin : en pratiquant systématiquement la fermentation malolactique, en maîtrisant bien les températures...

"Le vin et les jours", publié en 1988 (éditions Payot : collection Grande Bibliothèque Payot), relate de façon passionnante l'histoire du vin et de la vinification à travers les siècles.

Toute l'équipe de notre Newsletter se joint donc à moi, pour présenter à la famille d'Emile Peynaud nos sentiments les plus attristés et les plus admiratifs pour ce Grand "Visionnaire" de l'oenologie moderne, doté également d'un talent littéraire indiscutable : "C'est fou ce que le vin peut faire rêver, avant même de l'avoir bu. Pour que le plaisir commence, il suffit d'en parler. Chaque âge a son imaginaire du vin et chacun de nous a le sien, à la mesure de ses goûts, de ses désirs, de ses rencontres"... (extrait du livre "le vin et les jours").

retour